récolte des arbres dans les bois du village. ici un chêne de 10m parfaitement droit, qui permettra d’obtenir une paire d’arbalétriers
abattage d’un cintre exceptionnel de chêne qui après équarrissage et sciage donnera une paire de jambes de forces parfaitement symétriques
la taille de la charpente a eu lieu lors d’un chantier participatif réunissant près de 45 personnes, professionnels et amateurs de la charpente à la main les 1er,2 et 3 novembre 2019.
lignage des jambes de force courbes
retournement d’un arbalétrier de 9m
mise sur épure des fermes. 12m de portée libre et 15m de largeur totale.
les mortaises de grandes dimensions sont ébauchées à l’aide de piochons. Un grand merci à Marije de http://www.tree-spirit.fr pour avoir si bien su capter par ses photos l’ambiance et les énergies en présence autour de ce matière qui nous rassemble.
le piochon particulièrement utile pour les très grosses mortaises
façonnage des pièces. chacun sa technique pour enlever des grosses quantités de bois
après le piquage sur épure, la taille des assemblages aux dimensions hors normes requiert des outils performants.
partout on s’affère en savourant le silence des outils manuels. ici la fabrication des chevilles en robinier.
assemblage d’un pignon en ossature peuplier
assemblage de la première ferme pour le levage
levage de la première à la main à l’aide à de mouflages. la charge est estimée à près de 3 tonnes
les pignon et rampants de toiture sont conçus pour être isolés en bottes de paille.